• English
  • Francais
  • Japanese
Logo paypal
Interview de Jérôme Le Banner par 76actu
13-05-2014

Jérôme Le Banner, champion du monde de boxe pieds-poings, combat au Havre après plus de 20 ans d'absence sur les rings de sa ville natale. Interview.

Jérôme Le Banner est la star incontestée de la boxe pieds-poings. Il lui a fallu attendre ses 18 ans pour s’adonner à sa passion. Aujourd’hui, le Havrais est le champion du monde de la catégorie poids-lourds et est adulé par sa terre d’adoption, le Japon. Il revient combattre au Havre après 20 ans d’absence, pour décrocher un nouveau titre contre l’Italien d’origine roumaine, Lucian Danilencu.

-------------------------------------

Votre premier combat au Havre remonte à combien de temps ?
Loin, très loin. C’était en 1992/1993, je ne sais plus très bien. J’avais une vingtaine d’années. Mon entraîneur, René Pollet avait organisé un championnat de France dans une salle qui existait alors en face de l’Université. Je me souviens que Damien Leconte était à l’affiche. Il a décliné l’invitation à la dernière minute.

Revenir au Havre, sur le ring, 20 ans après, vous met dans quel état d’esprit ?
Pour l’instant, je n’ai pas la pression. J’espère simplement que le public havrais va jouer le jeu.

Vous avez des craintes à ce sujet ?
Nul n’est prophète dans son pays. Je sais qu’au Havre, je suis bien moins connu qu’ailleurs. Et je n’ai pas le sentiment que les Havrais vouent une grande vénération au kick-boxing. Mais cela ne me met pas en colère et m’assure même des promenades tranquilles dans cette ville que j’aime retrouver après mes grandes tournées.

Pourquoi ce combat, alors, aujourd’hui ?
Plusieurs personnes me taquinent depuis des mois pour que je fasse quelque chose au Havre. Pape Diouf me le disait encore à l’Urban boxing de Marseille organisé en 2013 où j’ai combattu et il y avait foule. Mon cousin, Antoine, a poussé aussi à la chose. J’ai fini par céder. Si le public havrais répond présent, ce sera alors une grande victoire. Pour ce match, d’ailleurs, j’ai fait le choix de boxer sans retour de rémunération. Si nous faisons des bénéfices, je les donnerai à une association havraise comme Emergence, qui participe à l’organisation du final fight.

Le rappeur, Médine, ouvre le combat. Est-ce l’ami que vous avez invité ?
Médine, je dois bien avouer qu’il y a encore quelques années, je ne le connaissais pas. J’ai découvert tardivement ce qu’il fait. J’ai appris qu’il m’avait dédié une chanson pour me soutenir lors de la 20e édition de la nuit des champions à Marseille, en novembre 2013. (Ndlr : la chanson Geronimoracle, remix de la chanson Oracle). Par la suite, j’ai découvert son implication auprès des jeunes qui me séduit complètement. Ce qu’il fait, en toute humilité, avec son association Don’t Panik Team, c’est vraiment chouette. Je me suis entraîné dans sa salle au Havre, d’ailleurs, en préparation du combat à venir.

La préparation a été longue ?
J’ai fait plusieurs sessions d’entraînements à New-York, ainsi qu’un stage en Corse. Maintenant, je suis prêt. Cette soirée me donne aussi l’occasion de valoriser deux boxeurs havrais que sont Yoann Rocquier et Kévin Kieu qui font partie de la Team Le Banner.

Vous avez 41 ans et présenté le Final fight comme le dernier combat havrais. Pensez-vous mettre prochainement un terme à votre carrière ?
À l’âge où j’arrive, il faut bien admettre que je suis dans les derniers 200 mètres de ma carrière sportive. Mais j’ai encore des dates : à Saint-Tropez le 4 août, en Autriche, en septembre et octobre, et en Algérie, le 7 novembre. Après, on verra.

Les Havrais vous voient donc pour la toute dernière fois, vendredi 30 mai ?
S’ils répondent présents à mon invitation et que l’ambiance est là, peut-être que je reviendrai. Faites-moi rêver les Havrais.

D’autres projets en tête ?
Le cinéma, toujours. Lors du tout récent festival de Tribeca à New-York, on m’a remis le scénario d’un road-movie à partager à l’écran avec Robert de Niro et Sylvie Testud. Je les adore tous les deux.

-------------------------------------

http://www.76actu.fr/video-le-champion-du-monde-de-boxe-jerome-le-banner-de-retour-au-havre_78373/

Informations pratiques :
Final fight, vendredi 30 mai 2014, à 19h, aux Docks Océane, quai Frissard au Havre. La soirée se déroulera en présence de Mathieu Kassovitz, le réalisateur et acteur français, ami de Jérôme Le Banner. Les combats seront présentés par Daniel Allouche, le speaker de Canal +.
Préventes : 20, 25 et 40 euros.
Réservations : Fnac, Carrefour, Francebillet.com et ticketnet.fr
Quai Frissard, 76600 Le Havre, France

Crédit : Karine Lebrun
76actu
journaliste à Le Havre Infos
 
< Prc.   Suivant >
RSS 2.0
ATOM 0.3
OPML